top of page

D’après Bizet

Livret d’Olivier Desbordes d’après Mérimée et Meilhac et Halevy

Production Opéra Éclaté
Coproduction Opéra des Landes et Clermont Auvergne Opéra

Nouvelle orchestration pour quintette à cordes, guitare espagnole, derbouka, trompette, clarinette, flûte.
 

Coordination musicale Pierre-Antoine Despartures, Marwan Fakir
Arrangement/orchestration Pierre-Antoine Despartures
Composition de l’air de Garcia Youssef Kassimi Jamal
Toile peinte Azziz Lkhattaf


Scénographie / Costumes Patrice Gouron


Orchestre Mare Nostrum,
Créé par le trio Fakir, l’orchestre Mare Nostrum réunit des musiciens d’origines divers autour des musiques et des cultures du bassin méditérranéen.


Cheffe de chant Mari Laurila Lili

Mise en scène

Olivier Desbordes
Collaborateur artistique

Yassine Benameur

Distribution issue d'audition nationale :

Carmen
Ahlima Mhamdi
Don Jo

Jean-François Marras
Garcia mari de Carme
n
Yassine Benameur
Frasquita
Sonia Menen
Mercedes
Sonia Skouri-Robert
Le Dancaïre
Eduard Ferenczi Gurban
Remendado
Yanis Benabdellah
Zuniga
Omar Hasan
Lilas Bastia
Louis Héol-Castel
Les cigarières

Aviva Manenti, Analia Telega

Samedi 22 juillet | Espace culturel Roger Hanin, Soustons | 21h
Lundi 24 juillet | Espace culturel Roger Hanin, Soustons | 21h
Mardi 25 juillet | Espace culturel Roger Hanin, Soustons | 21h

 

Le projet - Olivier Desbordes

 

Le temps que l’on sent s’écouler la nuit sur une terrasse de Marrakech quand on entend les incessantes histoires des conteurs de la place Jemaa el Fna répétées sans fin, de père en fils, du matin au soir, d’aujourd’hui à demain… Toujours cette même histoire de cet homme séduit par cette femme andalouse et libre…
C’est ce temps qui nous a permis de trouver le ton de cette Carmen et de comprendre que ce qu’il fallait garder dans Bizet : une musique dégagée de toute emphase. La musique orientale est une mélopée dont on ne connaît pas la fin, elle suit les désirs… C’est de cette manière que nous allons tenter de retrouver ce récit, en changeant parfois même la manière de chanter.
La fidélité à Bizet est en fait la fidélité aux artistes, c’est-à-dire la liberté. Bizet nous a fait rencontrer d’autres hommes, Mérimée nous a appris la curiosité, la musique andalouse et les artistes nous donnent envie de rêver cette histoire, d’en faire un conte de l’amour et de la liberté.

 

Olivier Desbordes

Le décor - Patrice Gouron

Au centre, un lieu, le lieu du jeu, la place où tout se passe et où tout passe, les jours, les guerres, la nuit, les ombres... Un lieu de vie où se joue toute la vie jusqu’à la mort...
Un lieu de fête, un lieu où l’on raconte, en fin de compte un lieu de tradition orale...
Autour, les artistes, les musiciens, le public, les hommes et femmes témoins éternels du temps des tragédies, des drames et des contes.
Comme aux jeux du cirque, nous allons entrer dans le cercle magique de la vie et de la mort.
Cette corrida est la corrida de la liberté sur la place publique, et de sa mise à mort !

 

Patrice Gouron

CARMENPHOTO-089Carmen Al Andalus -c- Matéo Beauché.jpg
P1299014Carmen Al Andalus -c- Matéo Beauché.jpg
P1288892Carmen Al Andalus -c- Matéo Beauché.jpg
P1288794Carmen Al Andalus -c- Matéo Beauché.jpg
bottom of page